Etudes de cas crowdlending

ZOOM sur la PME du mois : VOIP Telecom

13/03/2017

 

Date de création : 2012
CA 2016 : 7 M€
Nombre de salariés : 30
Montants collectés : 300 K€
Conditions de financement : 5% l’an sur 48 mois
Adresse : Levallois-Perret - France

 

Présentation de l’entreprise :

Voip Telecom est un opérateur télécom pour entreprises de nouvelle génération : voix sur IP, standard hébergé dans le cloud, mode Saas, convergence fixe/mobile et intégration de la téléphonie dans les applications métiers.

Voip Telecom propose aux entreprises des services de connexion Internet, téléphonie fixe et mobile qui apportent des services supplémentaires et permettent généralement de réduire les coûts, de 20% à 30% par an.

Son besoin de financement :

Ce n’est pas la première fois que VOIP Telecom fait appel au crowdlending. La société a eu recours à Look&Fin en mars 2015 pour 100 000 € afin d’accompagner le développement du groupe.

L’entreprise, qui a déjà remboursé 22 mensualités sur 36, recherche aujourd’hui 300.000€ pour financer deux nouveaux besoins : le développement de ses infrastructures pour 200.000€ et la réalisation de travaux dans ses nouveaux locaux pour 100.000€.

Pourquoi le choix du crowdlending?

VOIP Telecom est propriétaire et maître de ses infrastructures techniques ce qui lui permet de ne pas uniquement être un revendeur de solutions tierces, mais un « Pure Player » sur son marché. L’entreprise dispose de ses propres data center à Sophia Antipolis et à Paris. VOIP Telecom a également noué des liens forts avec des fournisseurs clés de son secteur tels que Panasonic, Siemens, Polycom… ainsi qu’avec des opérateurs : SFR, Bouygues Telecom, Orange ou encore Numericable.

Depuis 2012, la société connaît une forte croissance de plus de 50% par an. Elle doit adapter ses infrastructures (data center / bande passante) en conséquence, et recherche un partenaire financier capable de l’accompagner rapidement et régulièrement. VOIP Telecom, ayant tiré une première expérience concluante avec le crowdlending, a souhaité renouveler l’expérience, particulièrement en raison de la rapidité de l’obtention des fonds et l’absence de l’octroi de garanties personnelles. 

Le prêt a été souscrit par une cinquantaine de prêteurs via Look&Fin en 40 secondes pour une durée de 48 mois à un taux d’intérêt annuel de 5%.

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné VOIP Telecom?

- Des revenus récurrents : le chiffre d’affaires de VOIP Telecom provient de deux principales sources de revenus: la vente et l’installation du matériel de télécommunication ainsi que la facturation des télécommunications ; cette dernière se réalise via des abonnements de 5 ans ce qui permet à l’entreprise de disposer d’environ 75% de revenus récurrents. De plus, le taux de non renouvellement d’abonnements se limite à 3% par an.

- Une croissance de plus de 50% par an : La société connaît un développement important sur les 3 derniers exercices. Elle est passée d’un chiffre d’affaire de 1,4 millions d’€ en 2013 à 2,8 millions d’€ en 2014 (+110%) et à 4,7 millions d’€ en 2015 (+66%). Le chiffre d’affaire 2016 est estimé à plus de 7 millions d’euros (clôture en cours).

- Une rentabilité de 10% : la marge opérationelle de l’entreprise s’établit à 11% en 2016, ce qui représente un EBITDA estimé de plus de 800.000€.

>> Testez votre éligibilité <

 


ZOOM sur la PME du mois : DS Group

08/02/2017

Date de création : 1946
CA 2016 : 30 M€
Montants collectés : 150 K€
Nombre de salariés : 147 salariés
Adresse : Waterloo (Belgique)

 

Présentation de l’entreprise :

DS Group est un Family Office qui existe depuis 70 ans. Cette holding financière belge, détient des participations dans 5 sociétés industrielles internationales : Equirepsa (Espagne et Mexique), Tubencap (Espagne et Pologne), Ionics (Argentine), Senecrus (France) et enfin RCP (Portugal). 

Son besoin de financement :

C’est pour sa participation RCP (Portugal), qui est une société industrielle de raffinage de bouchons de liège - reprise en 2010 - que le groupe recherchait 150.000€, afin de refinancer un investissement réalisé sur fonds propres.

Pourquoi le choix du crowdlending?

L’entreprise RCP est historiquement spécialisée dans le traitement de bouchon de liège naturel, extrait en un seul morceau. L’industrie évolue vers le bouchon de liège dit « technique » qui est produit à partir de chutes de liège qui sont compressées en bouchons. La demande pour ce produit est en forte croissance car il est plus économique et permet d’atteindre de nouveaux marchés.

RCP a donc récemment réalisé une extension de son usine afin d’y installer une nouvelle ligne de production permettant de produire ces nouveaux bouchons.

Son besoin total de financement s’élevait au total à 300.000€. 200.000€ pour la construction d’une annexe de l’usine ainsi que l’achat d’une nouvelle ligne de production et 100.000€  de fonds de roulement supplémentaires suite à l’augmentation de l’activité.

DS Group a financé 100% de cet investissement sur fonds propres et recherchait 150.000€ auprès de Look&Fin afin de refinancer une partie de l’effort propre. Comme ses banquiers belges se montraient frileux à financer des investissements à l’étranger, la société s’est tourné vers le crowdlending, solution adéquate pour cette fourchette de financement et permettant de gagner du temps.

En effet, Le prêt a été souscrit par une cinquantaine de prêteurs via Look&Fin en quelques minutes pour une durée de 48 mois à un taux d’intérêt annuel de 7%.

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné DS Group ?

Une diversification sectorielle et géographique: L’entreprise dispose de filiales industrielles actives dans des secteurs d’activité à haute valeur ajoutés et sur des marchés diversifiés. Les entreprises sont en effet principalement actives dans des secteurs de niche, ou du moins dans des secteurs ou l’entreprise dispose d’un avantage compétitif significatif.

Une solvabilité et un volume d’activité significatifs : DS Group est capitalisé à hauteur de près de 8M€ et affiche une excellente solvabilité de 85%. Par ailleurs le chiffre d’affaire consolidé réalisé en 2016 s’élève à plus de 30 millions d’euros.

Des immobilisations financières sous-évaluées : des réductions de valeurs sur les immobilisations financières et sur les créances ont été actées chaque année en fonction des résultats des filiales. Les résultats générés en 2016 par certaines filiales permettent d’envisager une réévaluation d’une partie des immobilisations financières qui apparaissent comme étant actuellement inférieures aux valeurs de marchés des filiales.

>> Testez votre éligibilité <<


ZOOM sur la PME du mois : Powerpack

18/01/2017

 

Date de création : 2003
CA 2015 : 12 M€
Montants collectés : 250 K€
Nombre de salariés : 40 salariés
Adresse : Beerse (Anvers, Belgique)

 

Présentation de l’entreprise :

Powerpack est le leader de la production de sacs poubelles et films plastique en Belgique.
L’entreprise compte des clients dans toute l’Europe et principalement en Belgique, France, Hollande, Allemagne et Royaume-Uni. Elle détient 75% des parts de marché en Flandre.

Son besoin de financement :

Afin de réponde à une législation de plus en plus exigeante sur la composition des sacs et films plastiques, la société doit s’adapter en développant de nouveaux produits. Powerpack recherchait donc la somme de 250 000€ pour de financer un nouveau programme de recherche et développement visant à développer son propre bio-polymère et produire sous "licence" des matières premières bios.

Pourquoi le choix du crowdlending?

Powerpack teste déjà depuis plusieurs mois des biomatériaux pour produire des sacs biodégradables pour le marché retail (emballage de fruits et légumes, sacs de transport et sacs poubelles pour les résidus de déchets organiques).

Pour aller plus loin, la société doit recruter un manager R&D pour développer en propre son propre bio-polymère. Ce manager, qui va rejoindre prochainement l’équipe, dispose de l'expertise nécessaire sur les bio-polymères et a travaillé pour un institut flamand majeur de recherche pendant plusieurs années.

Afin de mener à bien l’intégralité de son projet la PME a budgété un besoin de € 350.000 sur 3 ans pour financer son programme de R&D.

Dans ce contexte la société a obtenu récemment une subvention d’un montant de 100 000 € de la part de VLAIO (Vlaamse Agentschap Innoveren en Ondernemen) dans le cadre du programme « KMO-Innovatieprojecten »  qui soutient les PME qui contribuent à la réalisation d'une innovation dans le but de développer sa propre matière première bio.

La société a donc fait appel à Look&Fin pour le solde du montant recherché, 250 000€, sous la forme d’un prêt de 36 mois au taux de 10% l’an. Le financement a été souscrit par une centaine de prêteurs en quelques minutes. Aucun frais de gestion n’a été prélevé à charge des prêteurs.

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné Powerpack ?

Un leader sur son marché : La SA Powerpack a débuté ses activités en 2003 et s’est progressivement imposée sur le marché belge comme le leader dans la production de sacs poubelles. L’entreprise dispose notamment d’une exclusivité d’approvisionnement en sacs poubelles pour les villes suivantes : Anvers, Gand, Bruxelles et Luxembourg.

Des contrats récurrents : La société répond habituellement à des marchés publics. Les contrats qui en découlent s’échelonnent généralement sur plusieurs années et prévoient une exclusivité d’approvisionnement ce qui permet à l’entreprise de disposer d’une bonne visibilité sur l’évolution de son chiffre d’affaire.

Des opportunités de croissance : Le marché européen des sacs en plastique évoluera de façon significative dans les prochains mois. La France a interdit les sacs en plastique dans les supermarchés en juillet 2016 et la Wallonie en a fait de même le 1er décembre 2016. Bruxelles mettra en place l'interdiction en septembre 2017 et la Flandre prendra une décision d'ici à 2017. La demande pour les sacs biodégradables (principalement pour l'emballage des fruits et légumes) va donc fortement augmenter dans les prochains mois. Ceci représente un nouveau marché pour Powerpack, qui, historiquement, était seulement actif sur le marché des sacs poubelles classiques.

>> Testez votre éligibilité <

 


ZOOM sur la PME du mois : La Biosphère

15/12/2016

 

Date de création : 2003
CA 2015 : 3,9 M€
Montants collectés : 300.000€
Nombre de salariés : 19 salariés
Adresse : Chaumont-Gistoux

 

Présentation de l’entreprise :

La Biosphère est une enseigne d’alimentation biologique. Située à Chaumont-Gistoux en Brabant Wallon, l’entreprise propose une large gamme de produits biologiques dans un marché couvert sur plus de 1.000 m2. L’enseigne collabore avec des maraîchers locaux et des producteurs engagés dans le respect des valeurs environnementales et humaines.

Son besoin de financement :

La Biosphère souhaite investir dans une nouvelle surface commerciale afin de répondre aux besoins de ses clients et de développer ses activités avec de nouveaux services (traiteur, restaurant, espace détente...) Pour cela le budget total nécessaire est estimé à hauteur de 3.000.000€. La société souhaite faire appel à Look&Fin pour 300.000€. 

Pourquoi le choix du crowdlending?

Le projet de La Biosphère prévoit d’être financé par un crédit bancaire à hauteur de 2.530.000€ et avec les fonds propres de la société pour un montant de 100.000€. En parallèle la société a fait appel au financement participatif pour permettre de combler son besoin complémentaire de financement et pour faire effet de levier auprès des banques. Dans ce sens, Look&Fin lui a structuré un prêt s’élevant à 300.000€ à un taux d’intérêt de 7% sur 60 mois. L’entreprise est reprise dans la classe de risque B.

Afin de permettre à l’entreprise de réaliser ses travaux de rénovation, le prêt structuré via Look&Fin prévoit une période de franchise en capital sur les 12 premiers mois. En d’autres termes, la société ne paiera que les intérêts durant la première année et commencera à rembourser le prêt via des mensualités constantes dès le 13ème mois.

La libération des fonds obtenus par le biais de Look&Fin est également conditionnée à l’obtention d’un crédit bancaire de minimum 2.530.000€ avant le 15 février 2017. A défaut d’avoir contracté un prêt bancaire pour cette date au plus tard les fonds seront remboursés aux prêteurs.

Le financement a été souscrit en quelques minutes auprès d’une petite centaine de prêteurs

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné La Biosphère?

  • Un secteur d’activité en croissance : L’entreprise réalise un chiffre d’affaires de 3,8 millions d’euros en croissance de 28% sur les deux dernières années.
  • Une rentabilité en hausse : l’entreprise a doublé sa rentabilité entre 2014 et 2015 passant ainsi de 3% à 6%.
  • Une entreprise qui dispose de liquidités : l’entreprise dispose actuellement d’une trésorerie de l’ordre de 480 000€.
  • Un cofinancement bancaire : le financement structuré via Look&Fin est conditionné à l’obtention d’un financement bancaire complémentaire de 2,5 millions d’euros

>> Testez votre éligibilité <<


ZOOM sur la PME du mois : Moneytrans

17/11/2016

 

Date de création : 1991
CA 2015 : 8 M€
Montant collecté : 250 000 €
Nombre de salariés : 50 salariés
Adresse : Bruxelles

 

 

Présentation de l’entreprise :

Moneytrans Payment Services SA est une entreprise belge, agréée en tant qu’établissement de paiement et spécialisée dans le transfert d’argent. Concrètement elle permet aux particuliers d’envoyer ou de recevoir de l’argent liquide quasi en temps réel, ainsi que de convertir des devises.

Le Groupe exploite des sociétés en France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, Roumanie et aux Pays-Bas ainsi qu’un réseau de plus de 145.000 agences partenaires dans plus de 90 pays. Il réalise près de 1,4 milliards de dollars de transactions par an dans le monde.

Son besoin de financement:

Le business modèle de l'entreprise implique que cette dernière avance les fonds qui transitent via ses agences souvent durant un délai de plusieurs jours. A titre d’exemple, en Belgique, Moneytrans Payment Services SA assure le transfert de 120 M€ par an alors que son chiffre d’affaire s’élève à 8 M€. L’entreprise doit donc disposer de liquidité – d’un fonds de roulement – pour assurer son activité.

D’autre part, l'entreprise a récemment acquis un nouvel immeuble financé à 100% par une dette bancaire. Cet immeuble va être rénové et aménagé en bureaux. En conséquence l'entreprise va devoir cumuler durant 12 mois le loyer de ses bureaux actuels avec la mensualité bancaire à rembourser.

Pourquoi le choix du crowdlending?

Les banques accompagnent déjà Moneytrans Payment Services SA notamment en lui mettant à disposition une ligne de crédit. Ces financements bancaires sont toutefois systématiquement garantis par les immeubles détenus par la société. Or, récemment, cette dernière a cédé un bien immobilier ce qui a de facto diminué la surface des garanties disponibles. Sa banque a alors réduit sa ligne de crédit d’1,5M€ à 1M€.. La société s’est alors tourné vers une source de financement alternative et complémentaire à un financement bancaire, capable de répondre à ses besoins : le crowdlending.

Moneytrans Payment Services SA a emprunté 250 000€ via Look&Fin sous la forme d’un prêt bullet  au taux d’intérêt brut de 6% sur 30 mois avec paiement mensuel des intérêts et remboursement du capital à la date d’échéance. Le financement a été souscrit en quelques minutes auprès de 73 prêteurs.

 

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné Moneytrans Payement Services?

  1. Un des leaders européens sur son marché : Moneytrans s’est spécialisé dans les services de paiements depuis 1993. Le Groupe réalise annuellement près d’1,4 milliards de dollars de transactions dans le monde. 
  2. Des liquidités importantes : l’entreprise dispose d’une trésorerie de plus de 2,3 millions d’euros.
  3. Une société agréée par la BNB:  Moneytrans Payment Services SA est agréée en tant qu’Etablissement de Paiement auprès de la Banque Nationale de Belgique.

>> Testez votre éligibilité <<


ZOOM sur la PME du mois : Alpha Line SPRL : promotion immobilière « Les Terrasses de Gatti »

10/10/2016

 

Nom de la promotion immobilière: Les Terrasses de Gatti
Besoin de financement: 10.850.000€
Type de promotion : 29 appartements résidentiels haut de gamme
Adresse : 145 rue Gatti de Gamond à 1180 Bruxelles, Belgique

 

Contexte 

La promotion immobilière « Les Terrasses de Gatti » consiste en la construction d’un immeuble résidentiel haut de gamme d’environ 3.700 m2 composé de 3 étages, 29 appartements et 44 places de parking. Les travaux débuteront en octobre 2016 et la livraison des appartements est prévue pour le second trimestre 2018.

Concrètement le besoin de 10.850.000 € a été financé comme suit :

  • un prêt bancaire roll-over pour un montant de 7.500.000 €.
  • un apport en fonds propres de 1.150.000 €. 
  • des préventes d’appartements sur plan pour un montant de 1.700.000 €.
  • Un prêt in fine de 500.000 € structuré via Look&Fin.

Une filiale qui s’appauvrit

Alpha Line SPRL est propriétaire du terrain sur lequel l’immeuble sera érigé. Elle a octroyé un droit de superficie au profit de sa société mère Immobilière Gatti de Gamond SPRL qui se chargera de la construction de l’immeuble. Ce montage qui s’explique par des contraintes fiscales propres aux promotions immobilières, appauvrit la société Alpha Line SPRL détentrice du terrain.

Solution : Une clause de co-débition

Le financement de 500.000 € structuré auprès de la filiale Alpha Line SPRL via Look&Fin a été complété par une clause de co-débition entre la société mère Gatti de Gamond SPRL et sa filiale Alpha Line SPRL.

Comment ça marche?

En mettant en place une clause de co-débition, les deux sociétés deviennent solidairement indivisibles, en d’autres termes les prêteurs qui ont investi dans la société Alpha Line SPRL pourront, le cas échéant, exiger d’être remboursés par l’Immobilière Gatti de Gamond SPRL.

Résultat : Alpha Line SPRL a obtenu un financement de 500.000 € en quelques heures auprès d’une soixantaine de prêteurs qui bénéficieront d’un taux d’intérêt de 9% l’an sur 24 mois.  

 

>> Testez votre éligibilité <<


ZOOM sur la PME du mois : a-ULaB

07/09/2016

 

Date de création : 2011
CA 2015 : 670 K€
Montant collecté : 100 K€
Nombre de salariés : 8 salariés
Adresse : Bruxelles

 

Présentation de l’activité :

a-ULaB est un laboratoire spécialisé dans la recherche-identification d’amiante dans les matériaux et l’air. La société est agréée auprès du SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale depuis 2013. En 2015, elle réalise un chiffre d’affaires de 670.000€ en croissance de 55% avec un résultat d’exploitation (EBITDA) de 165.000€.

Contexte 

a-ULaB créée en 2011, est un spin-off de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Ce laboratoire est né de la rencontre d’un chercheur reconnu, Pascal Dumortier, du Service de Pneumologie à l’Hôpital Erasme et de Philippe-Antoine Remy, qui comptabilise plus de 20 ans d’expérience dans le secteur du désamiantage.

Pour son lancement, a-ULaB a bénéficié du soutien financier du Fonds Theodorus en septembre 2012. Ce dernier a investit 150.000€ dans la société sous la forme d’un prêt subordonné au taux d’intérêt annuel de 15%.

Depuis qu’a-ULaB a obtenu son agrément SPF en janvier 2013, elle connaît une croissance annuelle de plus de 50%. Sa rigueur et sa réactivité lui ont permis d’augmenter progressivement ses parts de marché et de devenir l’un des plus importants laboratoires reconnus du secteur. Elle compte une vingtaine de clients réguliers et se trouve sur un marché très porteur.
a-ULaB a choisi de faire appel au crowdlending afin de réorganiser son financement. Celui-ci a permis de restructurer la dette de l'entreprise en en diminuant le coût de près de 50%, en accord avec Theodorus.
Le financement a été souscrit en 1 minute auprès de 49 prêteurs qui bénéficieront d’un taux d’intérêt de 8% en contrepartie de leur prêt d’une durée totale de 48 mois.

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné a-ULaB?

1. Une croissance significative : Depuis qu’a-ULaB a obtenu son agrément de laboratoire d’analyse elle réalise une croissance annuelle de l’ordre de 50%.
2. Un marché à haute valeur ajoutée avec des barrières à l’entrée : Une réelle barrière à l’entrée sur le marché est constituée par l’agrément du SPF Emploi et Travail, agrément dont dispose a-ULaB depuis janvier 2013. 
3. Management expérimenté : Philippe-Antoine Remy a plus de 23 ans d’expérience dans le secteur du désamiantage. Il créa en 2011 a-ULaB avec le Dr. Sc. Pascal Dumortier, responsable du Laboratoire de Minéralogie du Service de Pneumologie à l’Hôpital Erasme. Enfin, le Dr. Sc. Bernard Hermans a une longue expérience dans les activités de laboratoire liées en particulier à l’amiante. Il rejoint a-ULaB en 2012.
4. Actionnariat de référence : Outre son management expérimenté, a-ULaB dispose également d’actionnaires de référence.

>> Testez votre éligibilité <<


ZOOM sur la PME du mois : ARCO Information

04/08/2016

 

Date de création : 1993
CA 2015 : 7 M€
Montants collectés : 250 K€ (Oct 2015) + 250 K€ (Juin 2016)
Nombre de salariés : 37 salariés
Adresse : Malines (Belgique)

 

Présentation de l’activité :

Arco Information est une entreprise informatique spécialisée dans la gestion des flux d’informations au sein des grandes entreprises. Ses clients sont des entreprises internationales telles que Carrefour, ING, Media Markt, BPost Unilever ou encore BDO.

Contexte 

En 2014, Arco Information voit son chiffre d’affaires diminué de 9%, conséquence de la perte d’un contrat de 2 millions d’euros auprès d’une société pharmaceutique. La société clôture alors son exercice par une perte de près de 3 millions d’euros et les banques commencent à retirer leur leurs lignes de crédit…

L’année 2015 est un exercice de transition durant lequel l’entreprise a réalisé une réorganisation importante de ses activités afin de restaurer sa rentabilité: elle a réduit ses coûts salariaux de plus de 20% et a modifié son business model afin d’augmenter la partie récurrente de son chiffre d’affaires. Ce retournement a nécessité un financement court terme. A défaut d’obtenir les crédits nécessaires auprès des banques, la société s’est tournée vers Look&Fin. Résultat : 250 000€ structurés à un taux de 11% l’an sur 18 mois.

Les résultats du retournement ne se font pas attendre : l’entreprise réalise une croissance de 10% de ses revenus dont 58% sont désormais récurrents. Son résultat d’exploitation s’établit à 950.000 euros.

En juin 2016 la croissance réalisée par Arco Information nécessite de renforcer son fonds de roulement. Un second financement de 250.000€, complété par un financement bancaire de 125.000 euros, est alors structuré par le biais de Look&Fin à un taux de 8,5% sur 36 mois.

Le financement a été souscrit en 48 heures auprès de 77 prêteurs.

Pourquoi Look&Fin a-t-elle sélectionné Arco Information?

1. Une société active depuis plus de 23 années et un management expérimenté : 7 M€ de CA et M. Van Coillie, CEO et fondateur, grand professionnel du secteur. 
2. Deux contrats de licence à concurrence de 2 M€ qui renforcent la liquidité de l’entreprise: 850.000€ de ce montant seront facturés en 2016. 
3. Des clients de référence : les services publics, la santé, la grande distribution, la construction et la finance comme Carrefour, ING, Media Markt, BPost Unilever, BDO et la Police belge.
4. Des revenus récurrents: Des services proposés en mode SaaS (licence et abonnements mensuels).
5. Une société qui renoue avec la rentabilité : croissance +10% de croissance du CA en 2015. Le résultat d’exploitation s’élève à 942.000€.  

>> Testez votre éligibilité <<