Les banques belges sont-elles trop prudentes ?

Les banques belges sont-elles trop prudentes ?

09/10/2020 Crédit entreprise

Afin de soutenir le financement de l’économie en pleine crise sanitaire, la Banque Centrale Européenne (BCE) a pris la décision d’assouplir certaines contraintes réglementaires pour les établissements bancaires. Même si cette mesure exceptionnelle a largement porté ses fruits en Europe où l’on constate une hausse générale des volumes de crédits accordés aux entreprises, il en va tout autrement pour la Belgique. En effet, sur la période de mars à juillet, la Belgique a vu les nouveaux prêts bancaires passer de 10,9 milliards d’euros en 2019 à 6,2 milliards en 2020, soit une baisse de 4,7 milliards d’euros. A titre de comparaison, une forte augmentation des prêts est observée sur la même période en Espagne (+37 milliards), en Italie (+28 milliards) et particulièrement en France (+68 milliards). La Belgique accuse donc une baisse de 43% des crédits bancaires octroyés sur la période de mars à juillet 2020. Analyse des raisons de cette baisse.

Les crédits bancaires belges octroyés en baisse, pourquoi ?

  • Les demandes de crédit en baisse

La première cause avancée selon les acteurs bancaires belges viendrait du fait que les entreprises auraient d’elles-mêmes réduit leurs demandes de crédit au premier semestre 2020. Ainsi, le nombre de demandes de crédit introduites par les entreprises a diminué de 14,6% au premier trimestre et de 14% au second trimestre. Febelfin précise toutefois que l'encours des crédits entreprises était, à la mi-2020, encore supérieur de 4,5% à celui enregistré l'année précédente, atteignant 170 milliards d'euros.

  • Les entreprises s'appuient sur leur ‘stock’ de crédits d’avant-crise

Selon Febelfin, les entreprises ont davantage utilisé les lignes de crédit dont elles disposaient avant la crise. Ceci aura eu pour effet de réduire temporairement leur besoin de nouveaux crédits.

  • Les entreprises investissent moins

Toujours selon la fédération du secteur bancaire, la crise sanitaire aurait ébranlé la confiance des entreprises. Dans ce contexte, les entreprises reporteraient ainsi certains investissements prévus, le temps de retrouver une certaine confiance. Une reprise des investissements est cependant perceptible depuis le mois de juin dernier.

La baisse des demandes de crédit liée à l’incertitude économique et la baisse des investissements des entreprises sont des éléments qui pourraient avoir freiné naturellement l’octroi de crédits bancaires. La fin de la période des suspensions de remboursement de crédits, octroyée aux entreprises par les banques, est prévue pour le 31 décembre prochain. Celle-ci pourrait toutefois avoir pour conséquence que les demandes de crédit repartent à la hausse début 2021.

Articles liés

Look&Fin lance un nouveau crédit pour aider les PME à surmonter la crise

Un crédit flexible sur 5 ans sans remboursement de capital les 2 premières années  Alors que les experts économiques appellent à une mobilisation...

Lire la suite

Les entreprises belges et françaises n’ont jamais autant emprunté

Un contexte favorable et des taux historiquement bas En raison de la politique monétaire particulièrement accommodante de la Banque centrale européenne,...

Lire la suite

Enquête sur la transmission et la reprise d’entreprises

Quelles solutions pour une transmission réussie ? Le repreneuriat, une solution idéale ? Quelles sont les clés du succès ? Comment financer...

Lire la suite

L'entreprise Maisons HERAUD a remboursé son crédit

En 2016, la SAS Maisons HERAUD, constructeur de maisons individuelles, faisait appel à Look&Fin. L’entreprise a emprunté 170.000...

Lire la suite

"Neufchâtel", fin du remboursement d'un emprunteur

La semaine dernière, « Neufchâtel », un établissement hôtelier bruxellois qui avait structuré 2 emprunts en crowdlending entre 2014 et 2015 pour un montant...

Lire la suite

L'entreprise Initia Food a terminé de rembourser son prêt !

Les projets qui recherchent des fonds ou qui viennent de réaliser une belle levée sur les plateformes de crowdlending sont souvent médiatisés. Mais...

Lire la suite

La société EEBIC a terminé de rembourser son emprunt !

EEBIC avait obtenu un emprunt de 63.200 € sur 24 mois en novembre 2015. La communauté de prêteurs de Look&Fin a ainsi pu bénéficier,...

Lire la suite

La PME INTEGRATECH a terminé de rembourser son crédit !

L’emprunteur INTEGRATECH vient de clôturer le remboursement de son prêt de 180.000 €. Cette PME belge avait a fait appel au financement participatif...

Lire la suite

L'entreprise Sud Meca Pompes a remboursé son prêt !

Sud Meca Pompes avait obtenu un prêt de 150.000 € sur 18 mois. Les prêteurs ont bénéficié d’un taux d’intérêt annuel de 8%. Investir via le financement...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre