Le Risk Management ou la Gestion des Risques chez Look&Fin

Le Risk Management ou la Gestion des Risques chez Look&Fin

05/06/2020

Le crowdlending est une méthode de financement souvent opposée, à tort, au financement bancaire. Les deux types de financement sont pourtant complémentaires. Cependant, crédit participatif et crédit bancaire peuvent avoir des différences d’approche liées à un fonctionnement ou à des procédures différentes.

En effet, le secteur bancaire classique est soumis à des contraintes réglementaires et des procédures qui lui sont propres et qui peuvent générer certaines lourdeurs lors de ses interactions. En tant que plateforme de financement alternatif agréée, Look&Fin est aussi soumise à un cadre réglementaire mais, en tant que structure 100% digitalisée dans ses process, elle peut combiner réactivité et approche concrète tout en gardant un cadre plus personnalisé. De même, les décisions sont prises de manière collégiale et les propositions de financement sont négociées avec l’emprunteur en veillant aux intérêts des prêteurs.

Gestion des risques : la structuration et la sécurisation des dossiers

La mission de Look&Fin est double : aider les PME à se financer mais aussi mettre tout en œuvre pour préserver les intérêts de ses prêteurs, en toutes circonstances. Les dossiers qui leur sont proposés au financement doivent avoir du sens, l’objet du crédit doit être bien délimité et le risque bien géré.

La gestion du risque est le processus d'identification, d'analyse et d'acceptation ou d'atténuation de l'incertitude dans les décisions d'investissement. En matière d’investissement, il y a une règle d’or : un niveau de rendement élevé rémunère toujours une prise de risque élevée. C’est un couple indissociable.  

C'est dans ce contexte que l’analyse du risque de crédit trouve tout son sens. Analyser le risque de crédit d’une entreprise emprunteuse, c’est chercher à définir la probabilité de défaillance temporaire ou définitive de cette entreprise en tant qu'émetteur de dette. Si la situation de l’emprunteur se trouve « simplement » dégradée, on parle de risque de dégradation. En revanche, on parle de risque de défaut – voire de risque de faillite – dans le cas d’une exposition à un risque de perte totale.

Look&Fin analyse près de 200 indicateurs dont l’évolution du chiffre d’affaires et les ratios de rentabilité, d’endettement et de solvabilité ainsi que les capacités d’autofinancement de l’entreprise. Cette partie de l’analyse permet de mieux évaluer le risque de dégradation à moyen terme et la capacité de l’entreprise à contracter un crédit additionnel. 

Au-delà de cette approche purement financière, Look&Fin va se pencher également sur la qualité du management, l’actionnariat de l’entreprise, ainsi que le marché sur lequel elle opère.

Les “garde-fous” pour protéger les prêteurs

Look&Fin intègre dans les contrats de prêt signés avec les emprunteurs un certain nombre de covenants, c’est-à-dire des clauses de sauvegarde. Les covenants regroupent les clauses visant à garantir les droits des prêteurs et à prévenir les impayés. Ils définissent des engagements qui sont à la charge de l’emprunteur. Le contrôle régulier du respect des covenants est un outil de sécurisation d’une transaction de prêt.

Les covenants sont contraignants puisqu’ils permettent d’exiger le remboursement immédiat du prêt en cas de «  bris de covenant », c’est-à-dire de non-respect de ceux-ci.

A titre d’exemple, il peut être demandé de maintenir un certain niveau de solvabilité qui peut contraindre les actionnaires à recapitaliser l’entreprise. Le niveau d’endettement peut également être couplé à la capacité de remboursement de l’entreprise ; ce ratio Total Net Debt / Ebitda est sans doute le plus utilisé dans le monde de la finance.

La liste des covenants est illimitée dès lors qu’il peut être fait appel à l’imagination d’aucuns en tenant compte toutefois des contraintes de l’entreprise et de son secteur d’activité. Le covenant reste un engagement, une promesse tout au plus et est moins « efficace » qu’une sûreté qui pourra être réalisée. Le rapport de force et de négociation sera beaucoup plus important dans le chef du créancier qui dispose d’une sûreté.

C'st pourquoi la plateforme peut être amenée dans le cadre de la gestion de risque à imposer aux entreprises des sûretés pour obtenir ou consolider des financements. Il peut s’agir soit de sûretés personnelles qui permettent alors de puiser dans le patrimoine personnel du dirigeant, si le patrimoine professionnel ne suffit plus pour rembourser la dette. La sûreté personnelle la plus courante est le cautionnement de l’actionnaire.

Soit il s’agit de sûretés réelles pour « s’assurer » du remboursement de la dette en cas de défaillance de l’entreprise. Le gage, le nantissement et l’hypothèque sont les sûretés réelles les plus courantes.

Gestion des retards de paiement et des défauts

Outre la sécurisation des contrats de prêt en amont, la gestion des retards de paiement et des défauts fait aussi partie du ‘Risk Management’.

Dans le suivi des dossiers en cours de remboursement, le maître-mot, c'est l’anticipation

Look&Fin dispose d’un processus de suivi des remboursements afin d’éviter autant que possible les retards et les cas de défaut. 

Sur base des informations actualisées du marché et de l’entreprise, une renégociation de prêt peut être envisagée, tel que le report du remboursement en capital par exemple, comme c’est actuellement le cas face à cette crise du Covid-19.

Une suspension de remboursement permet d’octroyer un peu d’oxygène aux entreprises qui connaissent des difficultés passagères. Le fruit de ces négociations basées sur une nouvelle analyse ne préjuge bien évidemment en rien de la décision du Comité de crédit de présenter la proposition négociée aux prêteurs, ni même de l’acceptation des prêteurs. Le rôle de Look&Fin est de pouvoir aider au mieux les entreprises tout en protégeant au maximum l’intérêt des prêteurs qui confient leur épargne. Un équilibre que l’équipe Risk Management de Look&Fin garde constamment en tête.

Articles liés

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre