Smartphones, réalité virtuelle et chatbots : le commerce du futur

Smartphones, réalité virtuelle et chatbots : le commerce du futur

25/07/2019 Fintech

Internet a transformé de nombreux aspects de notre vie : de nos interactions personnelles à nos modes de travail, de pensée, … et bien évidemment d’achat. Le commerce par internet permet aujourd’hui aux marques du monde entier d’atteindre leurs clients où qu’ils se trouvent. Après l’e-commerce et le m-commerce, cap sur le commerce virtuel et vocal

Le Big Bang du commerce de détail
Votre smartphone, véritable couteau suisse du commerce mobile
Une success story belge
Cap sur le commerce virtuel
Les chatbots, l’avenir du commerce ?

Le Big Bang du commerce de détail

Pas d’horaires, des retours de livraison gratuits, des délais d’expédition toujours plus courts… Né dans les années 80 en France grâce au minitel, l’e-commerce ou commerce électronique a connu une fulgurante ascension dans les années 2000, boosté par la généralisation des accès à internet dans les foyers.  En 2018, l’e-commerce a généré un chiffre d’affaires de 72 milliards d’euros en France. Quant aux e-consommateurs belges, ils ont dépensé 9,36 milliards d’euros en ligne en 2018, soit un demi-milliard de plus qu’en 2017. Une progression qui se confirme à l’échelon mondial : de 2,05 trillions d’euros en 2017, l’e-commerce devrait représenter 4,35 trillions d’euros en 2021.  

Votre smartphone, véritable couteau suisse du commerce mobile

L'avènement et la démocratisation de l’utilisation du smartphone, de la tablette et de la phablette (format intermédiaire entre tablette et smartphone) ont permis l'émergence d'usages facilitant le commerce mobile (m-commerce) : vous pouvez faire des recherches avant vos achats, localiser des magasins, payer vos achats et enfin, les suivre sur vos appareils mobiles. Mais le m-commerce n’est pas qu’un simple canal supplémentaire de vente. Depuis quelques années déjà, l’augmentation fulgurante des transactions sur appareils mobiles a poussé les e-commerçants à proposer aux mobinautes une expérience client personnalisée

Une success story belge

Freedelity, le spécialiste de la collecte de données consommateurs, a annoncé début juillet le lancement de Custocentrix, une plateforme cloud directement intégrée aux systèmes de caisse et magasins en ligne des détaillants. Elle leur permet de relier les données personnelles des clients, leurs comportements d’achat et l’usage qu’ils font des canaux digitaux, et d’exploiter toutes ces informations au mieux pour améliorer l’expérience client et faire notamment du géomarketing. Le géomarketing regroupe toutes les actions marketing utilisant à la fois des données cartographiques ou géographiques, socio-comportementales et socio-démographiques modélisées. Le but ? Réaliser par exemple des études d’implantation ou encore déterminer des potentiels commerciaux et s’assurer que le message ou le produit touche les bonnes personnes, la cible souhaitée.

Cap sur le commerce virtuel

Kesako ? Le commerce virtuel ou v-commerce est une variante de l’e-commerce basée sur la réalité virtuelle, la réalité augmentée, l’hologramme et l’hyper-personnalisation.  Cette technologie utilise principalement les casques de réalité virtuelle et a été développée afin de créer des expériences d’achat immersives, interactives, contextuelles, voire émotionnelles. Certaines marques japonaises ont en effet développé des applications permettant de sélectionner des t-shirts en fonction de l’humeur du consommateur au moment de l’achat. Un casque relié à un écran analyse le visage du client et sélectionne des T-Shirts en accord avec son état d’esprit. Vous prévoyez un voyage cet été ? Le voyagiste Club Med vous propose des casques de réalité virtuelle afin de vous faire vivre votre voyage sur un mode émotionnel et immersif, comme si vous y étiez. 

Les chatbots, l’avenir du commerce ?

Le commerce vocal via des assistants vocaux (chatbots) sera sans doute l'avenir du commerce de détail. Dans le monde, la part des dépenses effectuées via des assistants vocaux devrait passer de 3 % en 2017 à 18 % en 2021 (contre 45 % pour le commerce physique et 37 % pour les achats en ligne). Le shopping vocal est particulièrement adapté aux biens de consommation courants et récurrents et se limite à ce stade-ci à la possibilité de dicter ou de compléter une liste de courses et de bénéficier de suggestions, de conseils et d’informations. Alors à quand les commandes passées vocalement, payées vocalement et livrées par drone ? 

Article liés

Crédit aux entreprises : nouveaux records

Le contexte européen Baisse de la demande de crédits en Belgique Hausse en France Emprunter, à quel taux ? Financement à l’étranger Le crowdlending,...

Lire la suite

L’IA : la révolution 4.0

La première révolution industrielle a marqué l’avènement de la machine à vapeur et la deuxième, celui de l’électricité et de la production de masse. La...

Lire la suite

Fintech : vers de nouveaux records d’investissement ?

2019 s’annonce déjà comme un grand cru pour l'écosystème mondial de la Fintech, avec des développements importants allant de la montée en puissance de...

Lire la suite

Vers une nouvelle ère des paiements

Quel avenir pour les cartes bancaires ? Les paiements instantanés aussi rapides que l'argent comptant Le porte-monnaie électronique Les paiements...

Lire la suite

Money 20/20 : Interview de Frédéric Levy Morelle

Money 20/20 est l’événement européen incontournable pour les entreprises actives dans la sphère financière et technologique. Frédéric Lévy Morelle, CEO...

Lire la suite

Compliance : quels enjeux pour les Fintech ?

PSD II - Payment Services Directive II AML V - Anti-Money Laundering V MIFID II - Markets in Financial Instruments Directive II KYC - Know your...

Lire la suite

Le cadre réglementaire du crowdfunding

Les défis européens ? Bientôt un statut européen En attendant, quelle législation pour la Belgique ? Quel plafond ?   Le crowdlending...

Lire la suite

Money20/20 : le plus grand événement Fintech d'Europe est de retour à Amsterdam

L'ensemble des acteurs du secteur des paiements, de la Fintech et des services financiers sera réuni les 3, 4 et 5 juin prochains à Amsterdam pour cette...

Lire la suite

La Fintech : la solution pour l'inclusion financière?

Les enjeux de l’inclusion financière ? Quel rôle pour les Fintech ?   Selon des études menées par la Banque mondiale, la moitié de la...

Lire la suite

DDI : l’innovation grâce aux données

La base : les « Big Data » Innover, mais en quels termes ? Et que dire de l’« open data » ?   A l'ère de l'information numérique, la...

Lire la suite

La révolution du secteur financier

La métamorphose des banques Digitalisation des services bancaires Le robot : le banquier du futur ? Agrégation, agilité, expérience client : les...

Lire la suite

Fintech 2019 : quelles sont les principales tendances ?

DSP2, open banking et paiement dématérialisé Qu’en est-il du crowdlending ? Look&Fin : une croissance de 85% attendue Insurtech : vers de...

Lire la suite

Le bitcoin, l’avenir du crowdlending ?

Créé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto (longtemps resté anonyme et dont l’identité n’est toujours pas confirmée...

Lire la suite

Crowdlending et Blue Economy ?

Quel lien existe entre le carton gratuit et le caviar ? Pour bien nourrir un esturgeon, il faut des lombrics qui coûtent très cher. En effet, un...

Lire la suite

Le crowdlending, un effet de mode ou une vraie classe d’actifs ?

Ceux qui pensent que le financement participatif se limite à un effet de mode pourraient bien se tromper.   Non seulement le marché...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre