Fintech 2019 : quelles sont les principales tendances ?

Fintech 2019 : quelles sont les principales tendances ?

08/02/2019 Fintech

Nées au lendemain de la crise de 2008-2009, les technologies financières (Fintech) se sont développées dans tous les domaines, de la gestion d’épargne au prêt pour les particuliers, en passant par le financement des entreprises, le paiement en ligne, les monnaies virtuelles, les assurances ou encore la conformité réglementaire,... Leur but ? Offrir des services plus rapides, moins chers, plus transparents et plus conviviaux. Et les succès ne manquent pas. Il suffit de penser aux services bancaires par téléphone qui permettent à des millions de personnes auparavant "non bancarisées" d'entrer dans le système financier traditionnel.

DSP2, open banking et paiement dématérialisé

Le secteur financier et l’environnement réglementaire évoluent constamment. L’année 2019 verra la mise en œuvre de la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2). Cette directive vise à renforcer la protection des consommateurs et à garantir la sécurisation des paiements digitaux, dans le cadre d’un secteur bancaire ouvert – appelé également open banking.
La DSP2 facilitera le partenariat et la coopération entre les acteurs bancaires traditionnels et les fintech puisqu’elle vise à fournir aux tiers l’accès sécurisé aux données clients des banques et autres entités financières. Les intégrations d’options de paiement en ligne seront également en forte croissance puisque le “cashless” (paiement dématérialisé) se généralise. En 2010 en Suède, 40 pour cent du commerce de détail se faisait en espèces. En 2014, ce pourcentage était tombé à 20 et il continue de chuter. Les innovations amenées par les fintech auront un impact considérable sur l’e-commerce et sur nos modes d’achat.

Qu’en est-il du crowdlending ?

A l’échelle mondiale, les prêts participatifs sont un domaine plus mature du marché des fintech et ils ne devraient pas connaître de ralentissement l’année prochaine. Selon les prévisions, la valeur des transactions dans le secteur du crowdlending s'élèverait à 179.497 milliards USD en 2019 et devrait afficher un taux de croissance annuel de 15,0 % pour atteindre un montant total de 273.087,7 milliards USD d'ici à 2022.

Look&Fin : une croissance de 85% attendue

Look&Fin clôture 2018 avec plus de 50 millions EUR de fonds levés depuis sa création en 2012. Sur ce montant, 26 millions EUR ont été levés en 2018 pour environ 60 PME. La plate-forme a réalisé une croissance de 100% en 2018. Les prévisions pour 2019 sont tout aussi encourageantes avec une croissance de 85% attendue.

Insurtech : vers de nouveaux modèles d’affaires en assurance

Les start-ups de l’assurance (InsurTech) connaissent un véritable essor et ouvriront la voie à de nouveaux modèles de partenariat avec les assureurs traditionnels. Ces partenariats porteront sur le traitement des données, les solutions de gestion des sinistres et de front office, ainsi que sur les technologies. Les InsurTech joueront un rôle majeur pour réinventer l’expérience client, améliorer l’efficacité opérationnelle à grande échelle et créer de nouveaux modèles d’affaires.

Simplicité d’utilisation, coûts abordables et facilité d’accès, voilà quelques-uns des avantages que les consommateurs peuvent attendre des Insurtech. Des offres d'assurance sur mesure ont été créées, tout comme des services de courtage en ligne, ou encore des assurances auto évaluées selon les habitudes des assurés ainsi que leur utilisation du véhicule. Le futur du secteur des assurances passera par un meilleur service à la clientèle grâce à l’intégration des nouvelles technologies.

Regtech : une croissance annuelle de 75% d’ici à 2020

Depuis le séisme financier de 2007/2008, le cadre réglementaire s'est densifié pour les établissements financiers : règles prudentielles, normes comptables, directives européennes financières ou encore dispositifs de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, sans compter les législations nationales.
Les Regtech sont ces jeunes entreprises technologiques qui permettent aujourd’hui aux établissements financiers de faire face aux enjeux réglementaires grâce aux nouvelles technologies, basées pour la plupart sur l’IA et la gestion des données. Elles jouent le rôle de passerelle entre le monde de la finance et celui de la compliance. Leur champ d’action : gestion des risques, contrôle du respect des règles et mise à jour de celles-ci, vérification de l'identité des clients et surveillance des transactions pour n’en citer que quelques-uns.

Des centaines de RegTech ont ainsi émergé au cours de ces dernières années. De 2013 à 2017, les investissements mondiaux cumulés dans les RegTech s’élevaient à 5 milliards USD. D’ici à 2020, le Financial Stability Board (FSB) prévoit une croissance annuelle du marché des RegTech de 75%, pour afficher environ 6,45 milliards USD d’investissements mondiaux.

Les principaux défis pour les Fintech ?

Jusqu'à présent, les gendarmes financiers planétaires, dont le FMI, n'ont pas pu s’accorder sur la régulation des fintech à l’échelon mondial. Lors du Paris Fintech Forum des 29 et 30 janvier derniers, ils ont toutefois plaidé pour une coopération internationale sur trois défis majeurs : la gestion des données, la cybersécurité et la concurrence.

Christine Lagarde, directrice générale du FMI, a invité les start-ups de la finance à rendre le monde meilleur et à jouer un rôle inclusif :

“Les Fintech pourraient être une incroyable force au service du bien dans le monde en donnant aux 2 milliards de personnes qui ne sont pas bancarisées ou mal bancarisées, accès à des plateformes de transactions de manière sécurisée. Je pense aussi aux millions de personnes qui travaillent à l'étranger et doivent envoyer de l'argent à la maison", a plaidé Christine Lagarde.

Le marché des "remittances" (transferts de fonds des personnes travaillant à l’étranger) représente annuellement plus de 500 milliards USD. Plusieurs startups de la fintech se sont d'ores et déjà spécialisées dans ce domaine mais ce type de “Fintech for good” reste une niche.

Les partenariats avec les Fintech se développent, ce qui entraîne une croissance des activités de fusion-acquisition. Le secteur des technologies financières est considéré comme le plus prometteur depuis la crise financière de 2008 et 2019 devrait être une année encore plus fructueuse car de plus en plus de fintech visent à s’introduire dans le club des “licornes” (entreprise valorisée à plus d'un milliard USD). Du côté belge, la scale-up Collibra, spécialisée dans la gestion de données, a rejoint ce groupe très select tout récemment.

Article liés

Les données, levier de croissance

Les données sont le moteur de la révolution numérique qui touche tous les secteurs d’activité. Et la finance ne fait pas exception à la règle. Auparavant,...

Lire la suite

La finance participative en plein boom

​​​​​Selon Forbes, en 2023, le marché mondial de la finance alternative pourrait atteindre le cap des 500 milliards d’euros de collecte par an. Le secteur...

Lire la suite

Crédit aux entreprises : nouveaux records

Le contexte européen Baisse de la demande de crédits en Belgique Hausse en France Emprunter, à quel taux ? Financement à l’étranger Le crowdlending,...

Lire la suite

L’IA : la révolution 4.0

La première révolution industrielle a marqué l’avènement de la machine à vapeur et la deuxième, celui de l’électricité et de la production de masse. La...

Lire la suite

Smartphones, réalité virtuelle et chatbots : le commerce du futur

Internet a transformé de nombreux aspects de notre vie : de nos interactions personnelles à nos modes de travail, de pensée, … et bien évidemment d’achat....

Lire la suite

Fintech : vers de nouveaux records d’investissement ?

2019 s’annonce déjà comme un grand cru pour l'écosystème mondial de la Fintech, avec des développements importants allant de la montée en puissance de...

Lire la suite

Vers une nouvelle ère des paiements

Quel avenir pour les cartes bancaires ? Les paiements instantanés aussi rapides que l'argent comptant Le porte-monnaie électronique Les paiements...

Lire la suite

Money 20/20 : Interview de Frédéric Levy Morelle

Money 20/20 est l’événement européen incontournable pour les entreprises actives dans la sphère financière et technologique. Frédéric Lévy Morelle, CEO...

Lire la suite

Compliance : quels enjeux pour les Fintech ?

PSD II - Payment Services Directive II AML V - Anti-Money Laundering V MIFID II - Markets in Financial Instruments Directive II KYC - Know your...

Lire la suite

Le cadre réglementaire du crowdfunding

Les défis européens ? Bientôt un statut européen En attendant, quelle législation pour la Belgique ? Quel plafond ?   Le crowdlending...

Lire la suite

Money20/20 : le plus grand événement Fintech d'Europe est de retour à Amsterdam

L'ensemble des acteurs du secteur des paiements, de la Fintech et des services financiers sera réuni les 3, 4 et 5 juin prochains à Amsterdam pour cette...

Lire la suite

La Fintech : la solution pour l'inclusion financière?

Les enjeux de l’inclusion financière ? Quel rôle pour les Fintech ?   Selon des études menées par la Banque mondiale, la moitié de la...

Lire la suite

DDI : l’innovation grâce aux données

La base : les « Big Data » Innover, mais en quels termes ? Et que dire de l’« open data » ?   A l'ère de l'information numérique, la...

Lire la suite

La révolution du secteur financier

La métamorphose des banques Digitalisation des services bancaires Le robot : le banquier du futur ? Agrégation, agilité, expérience client : les...

Lire la suite

Le bitcoin, l’avenir du crowdlending ?

Créé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto (longtemps resté anonyme et dont l’identité n’est toujours pas confirmée aujourd’hui), le Bitcoin a bientôt 10...

Lire la suite

Crowdlending et Blue Economy ?

Quel lien existe entre le carton gratuit et le caviar ? Pour bien nourrir un esturgeon, il faut des lombrics qui coûtent très cher. En effet, un...

Lire la suite

Le crowdlending, un effet de mode ou une vraie classe d’actifs ?

Ceux qui pensent que le financement participatif se limite à un effet de mode pourraient bien se tromper.   Non seulement le marché...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre