Crédit aux entreprises : nouveaux records

Crédit aux entreprises : nouveaux records

16/08/2019 Fintech

En France, fin mai 2019, les crédits bancaires aux entreprises affichaient une hausse de 6,8% sur un an avec un encours à 1 043 milliards d'euros (contre 1 038 milliards d'euros fin avril 2019). En Belgique, le montant des crédits aux entreprises octroyé par les banques belges au premier trimestre 2019 atteignait 159,5 milliards d'euros. Un montant élevé mais en repli par rapport à fin 2018, comme le révèle une enquête menée par l’Observatoire belge du crédit aux sociétés non financières

Le contexte européen

Tirés à la baisse par la politique de soutien à l'économie de la Banque centrale européenne (BCE), les taux des crédits aux entreprises sont au plancher depuis près de deux ans. Et ils  ne risquent pas de repartir à la hausse. La croissance en zone euro a en effet ralenti au deuxième trimestre, tout comme l'inflation en juillet, confirmant l'atonie de la conjoncture économique malgré le recul du chômage (à 7,5% en juin, son plus bas niveau depuis 11 ans). Ce coup de frein a poussé la BCE à annoncer la prolongation de ses mesures accommodantes sur les douze prochains mois. Parmi ces mesures, il y a le maintien à zéro de son taux directeur qui conditionne le coût des crédits bancaires. 

Baisse de la demande de crédits en Belgique

Au premier trimestre de 2019, les entrepreneurs belges ont demandé 1,1 % de crédits de moins que durant la même période en 2018, soit une baisse de 12,7% en termes de montant. Un repli qui concerne principalement les crédits à court et moyen termes. Il est vrai que 2018 avait été marqué par des demandes exceptionnellement nombreuses. 

Cet affaiblissement s’explique par une diminution des besoins de financement destinés aux investissements, à la gestion des stocks et du fonds de roulement, à la restructuration des dettes et aux activités de fusion et acquisition. Les conditions de crédit se sont par ailleurs légèrement durcies mais restent globalement favorables. L’enquête révèle également que les entreprises contractent de plus en plus de prêts à long terme et font un usage intensif des lignes de crédit existantes. 

Hausse en France

La croissance du crédit aux entreprises est tirée par les financements aux PME (+6,2 % sur un an) et touche la plupart des secteurs économiques. En France en revanche, les critères d'octroi des banques sont restés favorables, tant pour les TPE, les PME, que les grandes entreprises. Cette croissance est encore accentuée par la forte concurrence entre banques et devrait se maintenir sur l’année.  

Emprunter, à quel taux ?

En Belgique, au premier trimestre de 2019, le taux d'intérêt moyen pondéré sur les nouveaux crédits aux entreprises est tombé à un nouveau plancher de 1,52 %. Les taux des crédits à court terme se sont établis à 1,31 % pour les prêts supérieurs à un million d’euros. Les taux à moyen terme (entre un et cinq ans) se situaient à 1,35 % et ceux à long terme (plus de cinq ans) sont retombés à 1,72 %, toujours pour des montants supérieurs à un million d’euros. L'enquête indique également que les entreprises demandent surtout des prêts bancaires à long terme (plus de 5 ans) afin de bénéficier plus longtemps de ce faible taux d'intérêt.

Financement à l’étranger

Les entreprises belges peuvent également faire appel aux banques étrangères pour se financer, qu’elles se situent dans la zone euro ou en dehors. Fin 2018, le montant des transactions nettes en provenance des banques de la zone euro (hors Belgique) s’est chiffré à 2,9 milliards d’euros (pour un encours total de 22,6 milliards). Les flux nets de crédits accordés par les autres banques étrangères ont atteint 2,4 milliards d’euros au cours de cette même période (pour un encours de 13,5 milliards). 

Le crowdlending, une source alternative de financement

En dépit des conditions de crédit favorables et d’un environnement propice aux entreprises, celles-ci peinent parfois à décrocher la totalité du financement dont elles ont besoin auprès des banques. De plus en plus de PME se tournent donc vers le crowdlending qui présente quatre attraits clé :

  • Peu de garanties à octroyer.
  • Les fonds levés en crowdlending sont considérés comme des quasi fonds propres par la banque, ce qui permet d’obtenir plus facilement des co-financements bancaires.
  • Le rapidité d’analyse et de réponse permettent de saisir les opportunités et de respecter le calendrier d’investissement.
  • Le prêt obtenu est flexible. Il permet par exemple de rembourser anticipativement sans indemnité. 

Depuis sa création en 2012, Look&Fin a prêté près de 70 millions EUR dont plus de 15 millions EUR sur le 1er semestre 2019 - soit une croissance de l’ordre de 80% - afin de financer les développements d’entreprises belges, françaises et luxembourgeoises. 

 

Article liés

L’IA : la révolution 4.0

La première révolution industrielle a marqué l’avènement de la machine à vapeur et la deuxième, celui de l’électricité et de la production de masse. La...

Lire la suite

Smartphones, réalité virtuelle et chatbots : le commerce du futur

Internet a transformé de nombreux aspects de notre vie : de nos interactions personnelles à nos modes de travail, de pensée, … et bien évidemment d’achat....

Lire la suite

Fintech : vers de nouveaux records d’investissement ?

2019 s’annonce déjà comme un grand cru pour l'écosystème mondial de la Fintech, avec des développements importants allant de la montée en puissance de...

Lire la suite

Vers une nouvelle ère des paiements

Quel avenir pour les cartes bancaires ? Les paiements instantanés aussi rapides que l'argent comptant Le porte-monnaie électronique Les paiements...

Lire la suite

Money 20/20 : Interview de Frédéric Levy Morelle

Money 20/20 est l’événement européen incontournable pour les entreprises actives dans la sphère financière et technologique. Frédéric Lévy Morelle, CEO...

Lire la suite

Compliance : quels enjeux pour les Fintech ?

PSD II - Payment Services Directive II AML V - Anti-Money Laundering V MIFID II - Markets in Financial Instruments Directive II KYC - Know your...

Lire la suite

Le cadre réglementaire du crowdfunding

Les défis européens ? Bientôt un statut européen En attendant, quelle législation pour la Belgique ? Quel plafond ?   Le crowdlending...

Lire la suite

Money20/20 : le plus grand événement Fintech d'Europe est de retour à Amsterdam

L'ensemble des acteurs du secteur des paiements, de la Fintech et des services financiers sera réuni les 3, 4 et 5 juin prochains à Amsterdam pour cette...

Lire la suite

La Fintech : la solution pour l'inclusion financière?

Les enjeux de l’inclusion financière ? Quel rôle pour les Fintech ?   Selon des études menées par la Banque mondiale, la moitié de la...

Lire la suite

DDI : l’innovation grâce aux données

La base : les « Big Data » Innover, mais en quels termes ? Et que dire de l’« open data » ?   A l'ère de l'information numérique, la...

Lire la suite

La révolution du secteur financier

La métamorphose des banques Digitalisation des services bancaires Le robot : le banquier du futur ? Agrégation, agilité, expérience client : les...

Lire la suite

Fintech 2019 : quelles sont les principales tendances ?

DSP2, open banking et paiement dématérialisé Qu’en est-il du crowdlending ? Look&Fin : une croissance de 85% attendue Insurtech : vers de...

Lire la suite

Le bitcoin, l’avenir du crowdlending ?

Créé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto (longtemps resté anonyme et dont l’identité n’est toujours pas confirmée...

Lire la suite

Crowdlending et Blue Economy ?

Quel lien existe entre le carton gratuit et le caviar ? Pour bien nourrir un esturgeon, il faut des lombrics qui coûtent très cher. En effet, un...

Lire la suite

Le crowdlending, un effet de mode ou une vraie classe d’actifs ?

Ceux qui pensent que le financement participatif se limite à un effet de mode pourraient bien se tromper.   Non seulement le marché...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre