Les 5 grandes tendances technologiques du futur

Les 5 grandes tendances technologiques du futur

28/07/2020

Aujourd’hui, toutes les entreprises doivent se digitaliser et se doivent aussi d’être technologiques pour évoluer et s'adapter dans un monde qui change. Les expériences digitales ne sont plus l’apanage de quelques startups innovantes et disruptives. L’expérience numérique joue aujourd’hui un rôle fondamental dans la satisfaction des clients et consommateurs. L’américain Gartner, leader mondial du conseil et de la recherche, a défini les 5 grandes tendances majeures du futur. 

Tendance n°1 : le multi-expérience

Web, smartphones, montres, enceintes, casques ou TV connectées, dopés d’assistants vocaux… l’utilisateur est entouré de technologies avec lesquelles il s’informe, achète, s’abonne, etc. C’est cette diversité d’appareils et d’applications auxquels nous avons accès que Gartner désigne sous le nom de « multi-expérience ». 

L'expérience numérique est multiple. Il faut désormais créer des services et des applications adaptés à cette diversité en fonction des modalités propres au « point de contact » (lieu et moment) tout en s’assurant que l’expérience utilisateur reste cohérente et unifiée de bout en bout, quels que soient les périphériques numériques utilisés. 


Par exemple, un utilisateur doit pouvoir se renseigner sur un produit depuis un site Web, avoir une interaction sur un chatbot, être re-contacté sur son mobile puis finaliser une commande via la voix sur son enceinte connectée. Des interactions multiples et variées qui mixent donc affichage, tchat, voix mais bientôt cela intégrera la manipulation d’objets virtuels en 3D. Les développeurs vont devoir étendre leur champ de compétence au-delà du Web et des mobiles.

Tendance n°2 : les machines sans interface

Plutôt que d’embarquer des écrans à l’interactivité limitée sur des machines, les développeurs se concentrent désormais sur le smartphone. C’est une grande tendance que pointe Gartner. A cela s’ajoutent les préoccupations environnementales de la multiplication des écrans LED. Les fabricants abandonnent donc les modèles d’interfaces traditionnels au profit d'applications qui s'exécutent sur les appareils mobiles. Des écrans plus grands sur ces appareils mobiles, des résolutions élevées et des API ciblées permettent de recueillir des informations bien au-delà de ce qui peut être réalisé avec des interfaces sur machine. Interagir directement avec un smartphone rend immédiatement l’interactivité plus riche et plus conviviale.

Pour Gartner, les machines sans interface offrent aux DSI (direction des services informatiques) de nouvelles perspectives sur la production et la gestion de produits numériques, au sein même des entreprises.

Tendance n°3 : les agents intelligents

Les « interfaces agents » représentent l’intelligence conversationnelle nouvelle génération. Les chatbots et les assistants vocaux comme Alexa / Echo lancés par Amazon réduisent les interactions à de simples conversations. 

Grâce à l’intégration de l’intelligence artificielle, les nouvelles « interfaces agents » seront capables de mieux prédire les intentions des utilisateurs à l’aide des données récupérées lors d’interactions précédentes. Et si l’expérience digitale est vraiment pensée de A à Z , ces agents numériques qui auront connaissance des contextes pourront se montrer beaucoup plus pertinents.

Tendance n°4 : le paiement par reconnaissance faciale

Le paiement par reconnaissance faciale est une tendance qui a émergé principalement en Chine mais qui est en train de se propager rapidement ailleurs. Cette tendance va accroître l'utilisation des paiements par QR code et va faire diminuer encore plus les paiements par cartes bancaires et en cash. Cette technologie nécessite cependant une grande confiance de la part des utilisateurs. Cette tendance qui devient progressivement populaire en dehors de la Chine, l’est notamment avec Face ID d'Apple et Apple Pay, grâce à la confiance existante entre l'utilisateur et l'écosystème de cette marque.

Tendance n°5 : la conception inclusive

Selon Gartner, le design inclusif est un principe selon lequel la meilleure façon de répondre aux besoins collectifs est de tenir compte des besoins spécifiques de chaque communauté.

Les développeurs doivent penser à tous les utilisateurs potentiels des produits et services qu’ils conçoivent et n’en négliger aucun, sinon la réputation de l’entreprise en souffrira. Les sources des données utilisées devront refléter tous les segments d’utilisateurs potentiels. Il faut ainsi éviter les ensembles de données trop étroits ou non inclusifs.

En d’autres mots, sources d’informations, services rendus et interfaces utilisateurs devront refléter les besoins, les valeurs et les comportements de tous les segments de clients ciblés.

Source : 5 Digital Technology Trends for 2020

Articles liés

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre