DDI : l’innovation grâce aux données

DDI : l’innovation grâce aux données

17/05/2019 Fintech

 

A l'ère de l'information numérique, la collecte et le traitement des données sont devenus un enjeu stratégique majeur. Selon McKinsey Global Institute, le volume mondial de données double tous les trois ans, une augmentation principalement liée à l’essor des plateformes numériques et aux milliards de smartphones en circulation. Le volume de données stockées dans le monde devrait atteindre 175 Zo (zettaoctets) en 2025. Pour vous donner une idée, cela représente 12,5 milliards de disques durs. Les quatre secteurs les plus générateurs de données sont les services financiers, l’industrie manufacturière, la santé et les médias. Ils représentent actuellement 48% du volume des données d'entreprise.

La production de résultats innovants à partir de ces données est connue sous le nom de Data Driven Innovation (innovation grâce aux données - DDI).

La base : les « Big Data »

La digitalisation ainsi que  la baisse des coûts de collecte, de stockage et de traitement des données ont conduit à la production et l’exploitation d'énormes volumes de données - communément appelées « Big Data » (mégadonnées). Ces vastes ensembles de données sont si volumineux qu'ils ne peuvent être analysés par les outils informatiques classiques de gestion de base de données.  Les sources des Big Data sont nombreuses : transactions sur les marchés financiers, sites de commerce électronique, chats sur les réseaux sociaux, recherche et navigation sur internet, appareils GPS, satellites météo,...

Innover, mais en quels termes ?

Dans cette « compétition des Big Data » l’enjeu consiste à passer de l’optimisation des données exploitées à la conception d’innovations. Les nouvelles connaissances tirées de l’exploitation de ces données peuvent compléter les statistiques officielles et les données d'enquête et offrir ainsi une profondeur et une granularité d'information sur les comportements des personnes. L’objectif ? Améliorer l’expérience client et prendre les bonnes décisions. Les plateformes de vente en ligne commencent à faire appel à des mathématiciens et des physiciens afin de développer des modèles d'analyse des données pour mieux prédire le comportement de leurs clients. De nouveaux acteurs utilisant les Big Data sont apparus dans le secteur des assurances. Kreditech Group, une start-up allemande, travaille à partir de 20 000 sources de données différentes pour évaluer le profil financier d’une personne souhaitant obtenir un crédit et sa capacité à remplir ses engagements en termes de remboursement. Kreditech utilise non seulement les données bancaires de la personne mais aussi les réseaux sociaux, les données d’e-commerce… Le potentiel est énorme.

Et que dire de l’« open data » ?

Ces données « ouvertes » sont issues de la libération des données publiques et viennent compléter les données commerciales, marketing et financières des entreprises. Un exemple ? Les compagnies d’assurance peuvent se baser sur les « open data » fournies par les états, comme celles relatives à la criminalité, pour mieux affiner les processus d’évaluation des risques. A l’échelle mondiale, les Big Data contiennent des données essentielles pour améliorer l'efficacité énergétique des villes et bâtiments, vérifier l'application des réglementations visant à lutter contre la déforestation ou la surpêche par exemple.

Article liés

Vers une nouvelle ère des paiements

Quel avenir pour les cartes bancaires ? Les paiements instantanés aussi rapides que l'argent comptant Le porte-monnaie électronique Les paiements...

Lire la suite

Money 20/20 : Interview de Frédéric Levy Morelle

Money 20/20 est l’événement européen incontournable pour les entreprises actives dans la sphère financière et technologique. Frédéric Lévy Morelle, CEO...

Lire la suite

Compliance : quels enjeux pour les Fintech ?

PSD II - Payment Services Directive II AML V - Anti-Money Laundering V MIFID II - Markets in Financial Instruments Directive II KYC - Know your...

Lire la suite

Le cadre réglementaire du crowdfunding

Les défis européens ? Bientôt un statut européen En attendant, quelle législation pour la Belgique ? Quel plafond ?   Le crowdlending...

Lire la suite

Money20/20 : le plus grand événement Fintech d'Europe est de retour à Amsterdam

L'ensemble des acteurs du secteur des paiements, de la Fintech et des services financiers sera réuni les 3, 4 et 5 juin prochains à Amsterdam pour cette...

Lire la suite

La Fintech : la solution pour l'inclusion financière?

Les enjeux de l’inclusion financière ? Quel rôle pour les Fintech ?   Selon des études menées par la Banque mondiale, la moitié de la...

Lire la suite

La révolution du secteur financier

La métamorphose des banques Digitalisation des services bancaires Le robot : le banquier du futur ? Agrégation, agilité, expérience client : les...

Lire la suite

Fintech 2019 : quelles sont les principales tendances ?

DSP2, open banking et paiement dématérialisé Qu’en est-il du crowdlending ? Look&Fin : une croissance de 85% attendue Insurtech : vers de...

Lire la suite

Le bitcoin, l’avenir du crowdlending ?

Créé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto (longtemps resté anonyme et dont l’identité n’est toujours pas confirmée...

Lire la suite

Crowdlending et Blue Economy ?

Quel lien existe entre le carton gratuit et le caviar ? Pour bien nourrir un esturgeon, il faut des lombrics qui coûtent très cher. En effet, un...

Lire la suite

Le crowdlending, un effet de mode ou une vraie classe d’actifs ?

Ceux qui pensent que le financement participatif se limite à un effet de mode pourraient bien se tromper.   Non seulement le marché...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre