2020 : légère embellie des perspectives économiques

2020 : légère embellie des perspectives économiques

10/01/2020 Fintech & Marché

En 2019, l’économie mondiale a connu une croissance de 3% à peine, soit son rythme le plus lent depuis la crise financière mondiale de 2008. Le FMI anticipe une légère amélioration en 2020, à 3,4%, mais cette reprise n’est pas généralisée et elle est précaire.

2019 : coup de frein

En 2019, la croissance mondiale a considérablement fléchi en raison du ralentissement du commerce mondial miné par la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Ce fléchissement s’explique aussi par l’incertitude accrue qui entoure la situation géopolitique, des facteurs spécifiques aux pays et des facteurs structurels, dont une faible productivité manufacturière, un recul des investissements et un vieillissement de la population dans les pays avancés. Seule consolation, le secteur des services a résisté dans la majeure partie du monde, ce qui a permis de conserver un certain dynamisme sur les marchés de l’emploi.  

2020 : vers une légère embellie

Selon le FMI, aucune amélioration spectaculaire n’est à attendre en 2020. La croissance des pays avancés devrait ralentir pour s’établir à 1,7 %, tandis que celle des pays émergents et des pays en développement devrait passer de 3,9 % en 2019 à 4,6 % en 2020. Les indicateurs pour l’ensemble de la zone euro commencent lentement à se redresser, bien qu’ils soient freinés par l’Allemagne. Les conditions semblent réunies pour une amélioration de la conjoncture économique dans les mois à venir, mais qui devrait être lente et limitée. Plusieurs facteurs extérieurs seront déterminants.

Il y a tout d’abord le raid américain opéré début janvier sur le sol irakien, contre l’une des principales figures militaires du régime de Téhéran, trois jours après l'attaque perpétrée contre l'ambassade américaine. Le contentieux est ancien entre Washington et Téhéran, ravivé en 2018 par le rétablissement des  sanctions américaines contre l'Iran, notamment via un nouvel embargo sur les produits pétroliers. Depuis plusieurs semaines, l’Irak est le témoin de multiples actes de provocation et de représaille entre ces deux puissances qui ne sont pas de nature à stabiliser la région du Golfe, centre du monde pétrolier.

Les conflits commerciaux représentent le plus gros risque de détérioration qui pèse sur les prévisions économiques. Les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, s’inquiètent de la montée en puissance de la Chine dans les secteurs de haute technologie qui seront les moteurs de la croissance et de la puissance de demain. En réaction, l’empire du Milieu s’est lancé dans une vaste entreprise de nationalisation de son industrie, notamment dans la haute technologie. Le traité préliminaire conclu fin 2019 entre Pékin et Washington marque une pause dans l’escalade entre ces deux pays mais pas encore la fin de la guerre commerciale. 

Get Brexit done”. Le Royaume-Uni sortira juridiquement de l’Union européenne le 31 janvier 2020, plus de trois ans après le référendum de juin 2016. Le « deal » prévoit l'ouverture d'une période transitoire jusqu'au 31 décembre 2020, pendant laquelle le Royaume-Uni ne participera plus à la vie des institutions européennes mais continuera de vivre selon les règles européennes. Un nouvel accord devra être négocié afin de définir la nouvelle relation commerciale entre l’UE et le Royaume-Uni. Aucune chance toutefois que la situation soit réglée fin 2020. Les incertitudes entourant l’avenir des relations commerciales entre l’UE et le Royaume-Uni font peser un risque supplémentaire sur la croissance européenne. 

La bulle de l’endettement. Selon le FMI toujours, l’endettement mondial atteint des niveaux jamais observés depuis les années 1950 : 188 000 milliards de dollars, soit environ 230 % du PIB mondial. La dette mondiale (privée et publique) est concentrée sur les trois premières économies mondiales : les États-Unis, la Chine et le Japon qui en représentent plus de la moitié. L'institution s'inquiète de cette «faille» héritée de la crise financière de 2008 et qui pèse sur la stabilité financière mondiale.   

Des facteurs structurels sont également à l’oeuvre : la révolution numérique en cours transforme fondamentalement les modèles économiques et les évolutions climatiques et démographiques bouleversent d’ores et déjà les structures d’activité. 

Enfin, l’élection présidentielle américaine fin 2020 et les incertitudes qui l’entourent aggravent le risque politique de l’autre côté de l’Atlantique.

Articles liés

Le marché belge du financement participatif

Suite à la publication la semaine dernière d’une étude de la FSMA, l’Autorité des Services et Marchés Financiers, la presse s’est interrogée sur la façon...

Lire la suite

Les secteurs “gagnants” et “perdants” de la crise sanitaire

Le baromètre mensuel publié début septembre par la Banque nationale de Belgique sur la conjoncture économique montre que notre économie se redresse pour...

Lire la suite

Look&Fin intègre le classement du Deloitte Technology Fast 500 Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA)

La plateforme occupe le 311ème rang et le 36ème rang en tant que Fintech. Les Fintech, positionnées sur un segment de marché en plein essor, monopolisent...

Lire la suite

Partenariats privés-publics : investir dans des projets citoyens

 “ PPP “, kesako ?  L'abréviation ne vous est peut-être pas familière mais il s’agit en fait de partenariats publics-privés. En période de déficits...

Lire la suite

Banque et fintech : vers de nouvelles alliances

Comme chaque année, fin janvier, Paris a accueilli la grand-messe de la finance digitale et de la fintech. Plus de 2 700 participants étaient réunis autour...

Lire la suite

Les success stories financées par le crowdlending

Le crowdlending permet de financer tous les types de besoin, du fonds de roulement (BFR) à la croissance externe en passant par les investissements immobiliers....

Lire la suite

Les données, levier de croissance

Les données sont le moteur de la révolution numérique qui touche tous les secteurs d’activité. Et la finance ne fait pas exception à la règle. Auparavant,...

Lire la suite

La finance participative en plein boom

​​​​​Selon Forbes, en 2023, le marché mondial de la finance alternative pourrait atteindre le cap des 500 milliards d’euros de collecte par an. Le secteur...

Lire la suite

Crédit aux entreprises : nouveaux records

Le contexte européen Baisse de la demande de crédits en Belgique Hausse en France Emprunter, à quel taux ? Financement à l’étranger Le crowdlending,...

Lire la suite

L’IA : la révolution 4.0

La première révolution industrielle a marqué l’avènement de la machine à vapeur et la deuxième, celui de l’électricité et de la production de masse. La...

Lire la suite

Smartphones, réalité virtuelle et chatbots : le commerce du futur

Internet a transformé de nombreux aspects de notre vie : de nos interactions personnelles à nos modes de travail, de pensée, … et bien évidemment d’achat....

Lire la suite

Fintech : vers de nouveaux records d’investissement ?

2019 s’annonce déjà comme un grand cru pour l'écosystème mondial de la Fintech, avec des développements importants allant de la montée en puissance de...

Lire la suite

Vers une nouvelle ère des paiements

Quel avenir pour les cartes bancaires ? Les paiements instantanés aussi rapides que l'argent comptant Le porte-monnaie électronique Les paiements...

Lire la suite

Money 20/20 : Interview de Frédéric Levy Morelle

Money 20/20 est l’événement européen incontournable pour les entreprises actives dans la sphère financière et technologique. Frédéric Lévy Morelle, CEO...

Lire la suite

Compliance : quels enjeux pour les Fintech ?

PSD II - Payment Services Directive II AML V - Anti-Money Laundering V MIFID II - Markets in Financial Instruments Directive II KYC - Know your...

Lire la suite

Le cadre réglementaire du crowdfunding

Les défis européens ? Bientôt un statut européen En attendant, quelle législation pour la Belgique ? Quel plafond ?   Le crowdlending...

Lire la suite

Money20/20 : le plus grand événement Fintech d'Europe est de retour à Amsterdam

L'ensemble des acteurs du secteur des paiements, de la Fintech et des services financiers sera réuni les 3, 4 et 5 juin prochains à Amsterdam pour cette...

Lire la suite

La Fintech : la solution pour l'inclusion financière?

Les enjeux de l’inclusion financière ? Quel rôle pour les Fintech ?   Selon des études menées par la Banque mondiale, la moitié de la...

Lire la suite

DDI : l’innovation grâce aux données

La base : les « Big Data » Innover, mais en quels termes ? Et que dire de l’« open data » ?   A l'ère de l'information numérique, la...

Lire la suite

La révolution du secteur financier

La métamorphose des banques Digitalisation des services bancaires Le robot : le banquier du futur ? Agrégation, agilité, expérience client : les...

Lire la suite

Fintech 2019 : quelles sont les principales tendances ?

DSP2, open banking et paiement dématérialisé Qu’en est-il du crowdlending ? Look&Fin : une croissance de 85% attendue Insurtech : vers de...

Lire la suite

Le bitcoin, l’avenir du crowdlending ?

Créé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto (longtemps resté anonyme et dont l’identité n’est toujours pas confirmée aujourd’hui), le Bitcoin a bientôt 10...

Lire la suite

Crowdlending et Blue Economy ?

Quel lien existe entre le carton gratuit et le caviar ? Pour bien nourrir un esturgeon, il faut des lombrics qui coûtent très cher. En effet, un...

Lire la suite

Le crowdlending, un effet de mode ou une vraie classe d’actifs ?

Ceux qui pensent que le financement participatif se limite à un effet de mode pourraient bien se tromper.   Non seulement le marché...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre