2019 : quelles sont les prévisions économiques ?

2019 : quelles sont les prévisions économiques ?

16/01/2019 Placement

L’année 2019 démarre sous le signe de l’incertitude pour les investisseurs. Face à un contexte économique qui reste globalement favorable, les marchés boursiers sont volatiles et devraient le rester au cours du premier semestre. Sommes-nous à la fin du cycle d’expansion économique de ces dernières années et à l’aube d’une récession ou s’agit-il d’une nouvelle période de volatilité avec des risques et des opportunités à saisir ? Coup de projecteur.

De manière générale, les économistes s’accordent à dire qu’en 2019, la croissance économique mondiale sera acceptable mais en baisse par rapport à 2018. Elle devrait reculer à 3,4% cette année contre 3,7% au cours des douze derniers mois. En cause ? La guerre commerciale entre les Etats-Unis et ses partenaires, le regain de tensions géopolitiques, la politique monétaire des banques centrales, la montée de populismes et enfin, l’incertitude qui entoure le Brexit et les prochaines élections européennes.

Les États-Unis ne seront pas épargnés avec des prévisions de 3% en 2018, 2,1% en 2019 et 1,5% en 2020 selon Koen De Leus, chef économiste chez BNP Paribas Fortis. Quant à la Chine, elle devrait elle aussi afficher un ralentissement à 6,1 % attendus en 2019 contre 6,6% en 2018.

Et l’Europe dans ce scénario ? La croissance de la zone euro est aussi attendue en baisse, mais dans une moindre mesure. Affichant moins de 2% en 2018, elle devrait tourner aux alentours de 1,4% en 2019. En cause, des facteurs temporaires spécifiques comme les difficultés dans le secteur automobile, la hausse du prix de l’essence, ou encore le net recul des exportations vers la Turquie. Dans les mois à venir, on s’attend néanmoins à une baisse du prix du pétrole qui devrait rendre du pouvoir d’achat aux ménages et à une normalisation de l’activité du secteur automobile.

Face à ce repli généralisé de la croissance en 2019, on peut parler de « resynchronisation » des économies mondiales.

Quelles sont les prévisions pour les marchés boursiers ?

Les incertitudes pesant sur l'économie alimentent la fébrilité des marchés financiers. Selon les prévisionnistes de Bank of America Merrill Lynch, le marché baissier fin 2018 devrait se poursuivre en 2019 avec des actifs financiers qui toucheront des niveaux planchers dans la première moitié de l’année. La faiblesse actuelle des marchés s’explique par une série de chocs particuliers générateurs de risques mais en même temps d’opportunités pour les investisseurs tactiques et agiles.

Et les turbulences des derniers mois de 2018 ne sont peut-être qu'un avant-goût de ce qui attend les investisseurs dans les années à venir. 64 % des investisseurs institutionnels sondés par Natixis Investment Managers en octobre et novembre dernier voient la prochaine crise financière mondiale éclater « à un horizon de 1 à 5 ans », après dix ans de relative tranquillité.

Si les grands fonds de pension, fonds souverains et compagnies d'assurance s'attendent à un regain de volatilité en 2019 et ajustent leurs portefeuilles par mesure de prudence, ils ne montrent pourtant aucun signe de panique. Les facteurs qui risquent de plomber la performance cette année sont la hausse des taux d'intérêt - ou plutôt son rythme - et la volatilité. Néanmoins, selon Peter Vanden Houte, chef économiste chez ING Belgique, il ne faut pas s’attendre à une remontée significative des taux d’intérêt dans les prochaines années.

Autre facteur préoccupant : les bulles identifiées sur de nombreux actifs, comme les cryptodevises ou encore le secteur technologique, et dont les investisseurs particuliers n'ont pas conscience.

2019 sera donc une année volatile sur les marchés, probablement davantage que l’an dernier et il faut s’attendre à ce que cette volatilité devienne la norme. Face à ce contexte volatile, les investissements dans l'infrastructure, la dette d’entreprises non cotées, l'immobilier ou le private equity apparaissent comme des opportunités durables. Les investisseurs institutionnels plébiscitent d’ailleurs les rendements de ces actifs et la diversification qu'ils apportent dans les portefeuilles.

 

 

Article liés

Comment réinventer la banque ?

Incertitudes conjoncturelles sur fond de tensions commerciales, taux durablement bas, contraintes réglementaires renforcées, mutation technologique sans...

Lire la suite

Le financement obligataire participatif : outil de financement des PME

Premières créatrices d’emplois, les PME jouent un rôle fondamental dans l'économie. Les conditions de leur développement et de leur financement sont donc...

Lire la suite

1.000 milliards prêtés aux entreprises à taux négatif

Voilà une dizaine d’années que les taux d’intérêt ont enclenché une spirale baissière dans la quasi-totalité des pays industrialisés. Et depuis peu, les...

Lire la suite

Comment éviter l’érosion de votre épargne ?

Les obligations d’état plongent Rentabilité et sécurité Investir en bourse : une solution? Le prêt à capital assuré : le rendement sans la volatilité   En...

Lire la suite

Le crowdlending, un placement non garanti par l’Emprunteur?

Le crowdlending, un placement non garanti par l’Emprunteur ? Pas toujours. La plateforme Look&Fin propose trois types de prêt :   les...

Lire la suite

Quel rendement pour vos investissements ?

Les actions sont les plus performantes sur le long terme Le marché boursier américain surperforme Qu’en est-il de la Belgique ? Quelles perspectives...

Lire la suite

MiFID : une directive pour protéger les investisseurs

C'est en 2007 qu’est entrée en vigueur la première directive européenne MiFID  (Markets in Financial Instruments Directive), dans le but d’améliorer...

Lire la suite

Inédit : des dossiers à capital assuré !

En partenariat avec Atradius, un des leaders mondiaux de l'assurance-crédit, nous sommes heureux de vous annoncer la naissance sur...

Lire la suite

Diversifiez vos prêts !

« Ne placez pas tous vos œufs dans le même panier ». Cet adage est d’autant plus vrai en crowdlending. Pourquoi ? Parce qu’en diversifiant votre portefeuille...

Lire la suite

Comment sont fixés les taux d’intérêts ?

Lorsqu’une entreprise sollicite un financement sur lookandfin.com, c’est tout un ensemble d’éléments qui sont examinés par les analystes. C’est au cours...

Lire la suite

Le crowdlending n’est pas concerné par la nouvelle taxe sur les comptes-titres

La nouvelle taxe sur les comptes-titres a été mise en place par le Fédéral. Au delà de 500.000 EUR, une taxe de 0,15%...

Lire la suite

Le bitcoin, l’avenir du crowdlending ?

Créé en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto (longtemps resté anonyme et dont l’identité n’est toujours pas confirmée aujourd’hui), le Bitcoin a bientôt 10...

Lire la suite

Tax shelter nouvelle formule : du mieux mais toujours à côté de l'essentiel

Carte Blanche par Frédéric Lévy Morelle, fondateur et CEO de Look&Fin, dans L'écho du 24 novembre 2017 Le Tax shelter nouvelle formule élargit la...

Lire la suite

Procédure de recouvrement : 4 méthodes

Durant toute la période de remboursement notre équipe Credit Success accompagne les Emprunteurs et s’assure du respect de leur échéancier et de leurs obligations...

Lire la suite

Le crowdlending, un effet de mode ou une vraie classe d’actifs ?

Ceux qui pensent que le financement participatif se limite à un effet de mode pourraient bien se tromper.   Non seulement le marché...

Lire la suite

Les épargnants belges pénalisés

Cette semaine la Banque Nationale de Belgique et l’économiste Eric Dor ont calculé que l’épargnant belge est celui qui...

Lire la suite

Lookandfin présente le crowdlending au JT RTBF du lundi 29 août 2016

Transcription: F.D.B. : Alexandre Kalantarian est un investisseur heureux. Sur une dizaine de placements, il revendique 10 à 11% d'intérêt. Alexandre...

Lire la suite

Agréé FSMA

Look&Fin est immatriculé en tant que Plateforme de Financement Alternatif

Membre fondateur

Membre